L’amour n’est que l’épine de la jouissance

2016-05-19-lamour-nest-que-lepine-de-la-jouissance

Sade finit d’écrire « Les Cent Vingt Journées de Sodome » en novembre 1785. Toujours embastillé, il entreprend alors d’écrire « Aline et Valcour » en 1786. À la différence des « Cent Vingt Journées de Sodome », il ne s’en cache pas. Il demande des informations sur les rues de Tolède et de Madrid, […]