6 – Tout le bonheur des hommes est dans l’imagination…

Cet été, je vais tacher de vous faire partager ce qu’a pu voir notre cher Marquis sur le chemin de l’Italie quand il entreprit son « Voyage d’Italie ».

Second voyage dans ce pays, pendant les années 1775 et 1776, celui-ci dura plus longtemps que le premier : près d’une année entière. Contraint de se sauver en hâte sous la menace d’une arrestation, Donatien entend, cette fois mettre cet exil à profit pour réaliser le grand ouvrage sur l’Italie auquel, selon toute vraisemblance, il songe déjà depuis son premier séjour au-delà des Alpes.

Rappelons brièvement les faits qui ont précédé sa fuite.

En décembre 1774, au cours d’un séjour à Lyon et a Vienne, le Marquis et sa femme engagent pour La Coste une cuisinière appelée Nanon, « maquerelle en titre », qui leur fournit cinq très jeunes filles ainsi qu’un petit secrétaire. De son propre aveu, Donatien utilise les nouvelles recrues à des tâches qui n’ont rien de domestiques et mène au château un sabbat infernal auquel participe Gothon, la chambrière du Marquis, et peut-être la Marquise elle-même.

Les parents des victimes finissent par porter plainte, tandis qu’une procédure criminelle s’engage à Lyon. L’affaire suit son cours pendant les six premiers mois de 1775. En juillet, Donatien prend peur : l’étau se resserre autour de lui et il ne se sent en sécurité nulle part, pas même à La Coste, où il se croyait portant invulnérable. Il décide alors de partir pour l’Italie en compagnie de son fidèle Carteron. Le plus commode, le plus rapide aussi, serait de prendre la mer mais il faudrait passer par Marseille et notre homme, comme on sait, y a laissé de fâcheux souvenirs. Il opte donc pour la montagne, les bagages à dos de mulet, l’ascension périlleuse du mont Genève, Saint-Gervais et ses abîmes, le Mont-Cenis et ses précipices.

Voilà pour le faits.

Nous avions laissé la semaine dernière notre cher Marquis dans la belle ville de Naples ; on part donc le rejoindre pour la sixième étape de ce « Voyage d’Italie »

Départ de Naples en direction de Rome via Aversa, Capoue, Garigliano, Gaète, Itri, Fondi, Terracina, Maruti, Piperno, Sezze, Sermoneta, Cisterna, Velletri, Marino et Torre Nova.

Google Maps ne proposant pas encore d’option calèche, ni même d’option canasson… et celle du trajet en voiture fonctionnant quand elle veut, j’ai donc opté pour celle de « voyage à pied » pour visualiser le divin périple.

Naples – Italie
Marquis de Sade - 6 – Tout le bonheur des hommes est dans l'imagination...

Aversa – Italie
Marquis de Sade - 6 – Tout le bonheur des hommes est dans l'imagination...

Capoue – Italie
Marquis de Sade - 6 – Tout le bonheur des hommes est dans l'imagination...

Garigliano (Sant’Apollinare) – Italie
Marquis de Sade - 6 – Tout le bonheur des hommes est dans l'imagination...

Gaeta – Italie
Marquis de Sade - 6 – Tout le bonheur des hommes est dans l'imagination...

Itri – Italie
Marquis de Sade - 6 – Tout le bonheur des hommes est dans l'imagination...

Fondi – Italie
Marquis de Sade - 6 – Tout le bonheur des hommes est dans l'imagination...

Terracina – Italie
Marquis de Sade - 6 – Tout le bonheur des hommes est dans l'imagination...

Maruti – Italie
Marquis de Sade - 6 – Tout le bonheur des hommes est dans l'imagination...

Piperno – Italie
Marquis de Sade - 6 – Tout le bonheur des hommes est dans l'imagination...

Sezze – Italie
Marquis de Sade - 6 – Tout le bonheur des hommes est dans l'imagination...

Sermoneta – Italie
Marquis de Sade - 6 – Tout le bonheur des hommes est dans l'imagination...

Cisterna – Italie
Marquis de Sade - 6 – Tout le bonheur des hommes est dans l'imagination...

Velletri – Italie
Marquis de Sade - 6 – Tout le bonheur des hommes est dans l'imagination...

Marino – Italie
Marquis de Sade - 6 – Tout le bonheur des hommes est dans l'imagination...

Torre Nova – Italie
Marquis de Sade - 6 – Tout le bonheur des hommes est dans l'imagination...

Rome – Italie
Marquis de Sade - 6 – Tout le bonheur des hommes est dans l'imagination...

Sources : Toutes les photos sont sujettes au copyright de leurs auteurs.

Pour en savoir plus , fondateur du forum et de ce blog.